Permis de conduire : âge abaissé à 17 ans dès 2024 I Euroassurance Aller au contenu principal
Faire un devis
Être rappelé
Menu

Permis de conduire : le gouvernement abaisse l’âge minimum à 17 ans dès 2024

Le gouvernement a annoncé que l’âge requis, pour passer le permis de conduire, sera abaissé à 17 ans dès janvier 2024. Euroassurance vous donne toutes les infos à savoir.

Écrit par
ccoantiec
Publié le
© Adobe Stock

Le permis de conduire accessible dès 17 ans

Depuis un siècle, le permis de conduire n’était délivré qu’à partir de 18 ans. Dès le 1er janvier 2024, ce sera fini ! 

Le décret publié le 20 décembre 2023, dans le Journal Officiel, indique que l'âge d'obtention du permis de conduire, série B, est bien abaissé à 17 ans. Il sera également possible, de prendre le volant dès l'âge de 17 ans en 2024. Aussi, le code de la route pourra être passé dès l'âge de 16 ans.

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), plus de 860 000 jeunes sont concernés par cette mesure. Autre nouveauté prévue pour 2024 : le permis de conduire sera dématérialisé, disponible sur tous les smartphones.

Avec Euroassurance, je roule bien assuré !

Pour l’assurance de ma voiture, je profite des meilleures garanties au meilleur prix. J’obtiens mon devis d’assurance auto gratuitement et rapidement. Des questions ? Les conseillers Euroassurance me répondent au 01 49 15 74 00, 7 jours/7 de 8h30 à 20h30.

Pourquoi l’âge est-il abaissé ?

La Première ministre a expliqué, dans un entretien accordé au média Brut, la raison pour laquelle l’âge a été abaissé à 17 ans : "ce sera un vrai plus pour les jeunes en apprentissage qui vivent en milieu rural, dans des zones où il y a moins de transports en commun, qui doivent se déplacer entre leur centre de formation, leur entreprise et leur domicile". Le gouvernement a également annoncé une aide de 500 euros pour le financement du permis pour les jeunes inscrits en lycée professionnel dès 17 ans et pour les apprentis.

Aussi, cette réforme entre dans un programme nommé « Un jeune, un permis », voté par le Parlement en juin, porté par le député Renaissance Sacha Houlié. Il permet de faciliter le passage du permis de conduire pour les jeunes, de mieux les informer sur les possibilités de financement et de réduire les délais avant le passage de l’examen.

L’accidentologie des jeunes en question ?

Selon l’Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), un conducteur novice (moins de trois ans de permis ou deux ans si le jeune a suivi la conduite accompagnée) a quatre fois plus de risques d’être impliqué dans un accident mortel. Alors que les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les 18-24 ans, le gouvernement est "en train de renforcer les attestations de sécurité routière pour en faire des sortes de pré-codes", a précisé la Première ministre, en assurant qu'il n'y avait "pas eu plus d'accidents" dans les pays voisins qui ont un permis de conduire à 17 ans.

Sources : lemonde.fr, lefigaro.fr, onisr.securite-routiere.gouv.fr