Moto, quel antivol choisir ? | Euroassurance Aller au contenu principal
Faire un devis
Être rappelé
Menu

Moto, quel antivol choisir ?

Chaque année, pas moins de 100 000 deux-roues sont volés en France. Dès lors, souscrire une bonne assurance moto s’avère obligatoire. Attention, certains assureurs vous obligent à installer un antivol sur votre véhicule. Mais lequel choisir ? Tour d’horizon.
Écrit par
La Rédaction
Publié le
Un homme en train d'installer un antivol jaune sur la roue de sa moto
© Kasarp - stock.adobe.com

L’antivol U

Le plus connu et le plus vendu, sûrement parce que c’est le plus efficace. Cet antivol U rigide que l’on referme sur un point fixe pour immobiliser la roue (avant ou arrière, peu importe) reste le meilleur rempart face aux voleurs. La famille des U est riche en modèles : la longueur, le diamètre ou l’écartement varient afin de répondre aux besoins de tous les types de deux-roues.

  • Côté positif : le U est si solide qu’il nécessite un équipement spécifique pour être brisé. Les voleurs à la tronçonneuse n’étant pas légion, cet antivol remplit parfaitement sa fonction.
  • Côté négatif : encombrant. En outre, sa rigidité vous oblige à trouver un endroit fixe pour y attacher votre véhicule.

Prix : entre 50 et 300 euros.

L’antivol câble

De même que pour le U, l’antivol câble permet d’ancrer sa moto à un point fixe. Très léger, il ne résiste pas à un coup de pince-monseigneur, et sa fonction est davantage dissuasive que réellement protectrice.

Prix : entre 5 et 20 euros.

L’antivol chaîne

Toujours le même principe pour l’antivol chaîne : arrimer sa moto à un point fixe. Il marche aussi bien sur la roue arrière que sur la roue avant.

  • Avantage : la chaîne est facile à transporter.
  • Inconvénient : moins solide que le U, et donc moins dissuasive.

Prix : entre 15 et 50 euros.

L’antivol bloque-disque

Ce type d’antivol bloque-disque ne permet pas d’attacher votre deux-roues à un point fixe. Des voleurs organisés peuvent donc plus facilement embarquer votre véhicule dans un camion pour le démonter par la suite. Le bloque-disque se place, comme son nom l’indique, sur le disque de frein et s’utilise surtout pour un court laps de temps (quelques minutes). Moins fiable, un voleur habitué peut le faire sauter en quelques secondes. Positif : il n’est pas encombrant.

Prix : entre 10 et 60 euros.

Les antivols électroniques

À ce jour, trois familles d’antivols électroniques se partagent le marché.

Premier dispositif : un système d’alarme se déclenchant dès qu’un tiers veut s’emparer de votre moto. Prix : de 30 à 150 euros.

Deuxième dispositif : la géolocalisation de votre véhicule par satellite. Prix : 150 à 250 euros.

Troisième dispositif : le coupe-circuit. Une pièce se trouve sur votre moto, une autre sur vous. Si elles ne sont pas réunies, l’engin ne peut démarrer. Simple comme bonjour. Prix : de 40 à 150 euros.

Protégez-vous contre le vol

Un antivol mécanique agréé SRA est indispensable, non seulement pour protéger votre deux-roues contre ce méfait, mais aussi pour être bien indemnisé par votre assureur. En effet, si vous êtes victime d’un vol ou d’une tentative de vol, pour que la garantie du même nom s’applique, vous devez justifier de la présence d’un tel système de protection. Celui-ci doit ainsi être mis en place dès que votre machine est garée en dehors d’un parking clos et couvert avec un accès privatif. Si tel est le cas, les formules d’assurance moto d’Euroassurance couvre votre véhicule. 

Sources : assurland, pratique.fr, leguide