Comment lutter contre le harcèlement scolaire ?| Euroassurance Aller au contenu principal
Faire un devis
Être rappelé
Menu

Comment lutter contre le harcèlement scolaire ?

Découvrez comment lutter contre le harcèlement scolaire et comment Euroassurance protège votre enfant avec une couverture complète et un soutien psychologique.

Écrit par
mdiallo
Publié le
comment-lutter-harcelement-scolaire
© Volurol - stock.adobe.com

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ?

Le harcèlement scolaire est une réalité préoccupante qui touche un nombre croissant d'élèves à travers le monde. Ce phénomène, caractérisé par des violences physiques, verbales ou psychologiques répétées, a des conséquences dévastatrices sur la vie et le bien-être des victimes. Il est crucial d'aborder ce problème avec sérieux et détermination, car il en va de la santé mentale et de l'avenir de nos enfants.

Les différentes formes de harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire peut se manifester de diverses manières, chacune ayant des répercussions graves sur les victimes.

Le harcèlement physique

Il s'agit d'agressions physiques telles que des coups, des bousculades, des morsures ou tout autre type de violence corporelle. Les victimes peuvent souffrir de blessures physiques, de douleurs chroniques et de traumatismes physiques.

Le harcèlement verbal

Il inclut les insultes, les moqueries, les menaces, et les remarques humiliantes. Ce type de harcèlement vise à blesser psychologiquement la victime. Il peut entraîner une baisse de l'estime de soi, des troubles anxieux et des dépressions.

Le harcèlement social ou relationnel

Il consiste à isoler une personne socialement, à la priver de ses amis ou à la ridiculiser en public. Cela peut inclure des rumeurs malveillantes et des exclusions intentionnelles. Les victimes peuvent ressentir un sentiment profond de solitude, de rejet et d'isolement social.

Le cyberharcèlement

Avec l'essor des technologies numériques, le harcèlement s'est déplacé en ligne. Le cyberharcèlement inclut les messages menaçants, les publications humiliantes sur les réseaux sociaux, et le partage non consenti de photos ou de vidéos embarrassantes. En plus des répercussions psychologiques similaires au harcèlement verbal et social, le cyberharcèlement a l'avantage pour les harceleurs de pouvoir se produire à tout moment, intensifiant ainsi l'angoisse des victimes.

Les conséquences du harcèlement scolaire

Les victimes de harcèlement scolaire peuvent ressentir différentes formes de détresse, tant psychologiques que physiques. Les effets peuvent inclure une baisse de l'estime de soi, des troubles anxieux, des dépressions, et dans les cas extrêmes ou encore des pensées suicidaires
Sur le plan académique, les élèves harcelés peuvent voir leurs performances scolaires diminuer, entraînant un décrochage scolaire.

Euroassurance, un courtier engagé contre le harcèlement scolaire

Chez Euroassurance, nous comprenons l'importance de protéger nos enfants non seulement physiquement mais aussi mentalement. C'est pourquoi notre assurance scolaire est conçue pour offrir une protection complète lors des activités scolaires et extra-scolaires. Conscients des impacts graves du harcèlement scolaire, nous avons inclus dans notre assurance scolaire une garantie spécifique pour les situations de racket et d'agression. Si votre enfant est victime d’une agression, il pourra bénéficier de 3 consultations chez un psychologue, chacune remboursée à hauteur de 50 €. Ce soutien psychologique permet d’aider les victimes à surmonter leur traumatisme et à retrouver une vie scolaire normale et épanouie.

L'importance de la prévention et de l'intervention

Les signes du harcèlement scolaire peuvent être subtils et difficiles à repérer pour les adultes. Les élèves victimes peuvent hésiter à en parler, souvent à cause de la honte ou de la peur. Pour prévenir le harcèlement, il est important de : 
• Sensibiliser les élèves au harcèlement scolaire. 
• Encourager les victimes à s’exprimer. 
• Diffuser les numéros de prévention : 3020 pour le harcèlement scolaire et 3018 pour le cyberharcèlement.

Programme pHARe : une initiative gouvernementale

Depuis 2021, le gouvernement a lancé le programme pHARe, un plan de prévention du harcèlement destiné aux écoles, collèges et lycées. Ce programme combine diverses actions et dispositifs pour prévenir le harcèlement et le cyberharcèlement, ainsi que pour intervenir lorsque ces situations se produisent. Il s'adresse à tous les membres de la communauté éducative.

Réagir face au harcèlement scolaire

En cas de harcèlement scolaire, l’élève victime ou ses parents doivent informer la direction de l’établissement scolaire. Celle-ci prendra les mesures nécessaires pour mettre fin aux agissements et sanctionner les responsables. Ils peuvent également contacter la direction académique des services de l’éducation nationale (DASEN).

Tout membre du personnel éducatif (enseignants, proviseurs, etc.) ayant connaissance de faits de harcèlement doit immédiatement en informer le procureur de la République. Numéros d'Aide et Ressources Deux numéros verts sont disponibles gratuitement et anonymement : 
• 3020 : Service "Non au harcèlement", accessible du lundi au vendredi de 9h à 20h. 
• 3018 : Pour le cyberharcèlement et les violences en ligne, accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h. 

L’application 3018 permet aussi de contacter des professionnels, de stocker des preuves de harcèlement de manière sécurisée, et de signaler rapidement les contenus inappropriés sur les réseaux sociaux.

Mesures gouvernementales

Gabriel Attal, ancien ministre de l’Éducation nationale et actuel Premier ministre, a introduit plusieurs mesures en septembre 2023 pour lutter contre le harcèlement scolaire
• Formation des conseillers principaux d’éducation, des chefs d’établissement et du personnel de cantine. 
• Lancement d’une enquête nationale avec un questionnaire d'auto-évaluation pour détecter les signes de harcèlement. 
• Visites dans les pays nordiques, comme la Finlande et le Danemark, pour s’inspirer de leurs cours d’empathie. 

Un décret de novembre 2023 a instauré la distribution annuelle d’un questionnaire d'auto-évaluation adapté à chaque tranche d'âge, pour les élèves du CE2 à la terminale. Ce questionnaire aide les chefs d’établissement et les enseignants à mieux identifier et traiter les cas de harcèlement.

Depuis 2014, le prix "Non au harcèlement" récompense les programmes collectifs de prévention réalisés par les élèves du CP à la terminale, mettant en lumière plusieurs projets inspirants et efficaces.

 

Sources : education.gouv.fr, service-public.fr