Accident, le cas particulier de la place de l’Étoile | Euroassurance Aller au contenu principal
Faire un devis
Être rappelé
Menu

Accident, le cas particulier de la place de l’Étoile

Contrairement à tous les autres ronds-points, la place Charles-de-Gaulle-Étoile, à Paris, offre la priorité aux usagers s’engageant sur le carrefour. Cela entraîne des accrochages toujours plus nombreux chaque année, pour lesquels la responsabilité est bien délicate à attribuer. Explications.
Écrit par
La Rédaction
Publié le
Voitures et deux-roues circulant près de l'Arc de Triomphe à Paris
© Oben901 - stock.adobe.com

Le cauchemar des jeunes conducteurs 
 

Le bon mot circule dans toutes les auto-écoles d’Île-de-France : le véritable examen de conduite ne se déroule pas devant l’inspecteur, mais bel et bien la première fois qu’on longe l’Arc de Triomphe. En effet, les élèves conducteurs n’ont pas le droit d’emprunter la place de l’Étoile malgré la présence du moniteur. Pour circuler sur le fameux rond-point, il faut posséder le papier rose… et une bonne dose de courage !


Il faut dire qu’en plus de son extrême largeur et des douze artères qui s’y rejoignent, la circulation y est souvent dense et rapide. Ajoutez à cela un inversement de l’ordre des priorités (les conducteurs déjà engagés doivent laisser passer les automobilistes qui s’insèrent), et vous obtenez un véritable bourbier, qui plus est pour les non-initiés.

Assurez votre voiture avec Euroassurance !

Vous voulez assurer votre voiture ? Euroassurance vous propose plusieurs formules d'assurance auto adaptables à vos besoins et à votre budget !

Trouver le responsable


Selon la coutume, en cas d’accident survenant dans le sens giratoire (deux véhicules qui s’accrocheraient en changeant de voie ou en quittant le rond-point, par exemple), la responsabilité est partagée à 50/50. Dans les faits, les assureurs sont très vigilants si une faute est démontrée. Ainsi, si vous vous engagez sur la place et êtes percuté sur votre gauche (refus de priorité), vous ne pouvez être considéré en tort. C’est l’assurance auto de l’autre conducteur qui vous dédommagera, à condition que vous ayez bien rempli votre constat amiable.  
Pour le reste, un petit conseil : engagez-vous fermement, le conducteur parisien marche beaucoup à l’intimidation. Il suffit de ne pas dévier de votre route, il se montrera doux comme un agneau. Bonne chance !

Sources : forum-auto, news-assurance, auto-evasion