Problème de pression d’eau : qui intervient ? | Euro-Assurance Aller au contenu principal
Faire un devis
Être rappelé
Menu

Problème de pression d’eau : qui intervient ?

Si vous n’avez plus d’eau dans votre salle de bain ou que le robinet de la cuisine en délivre très peu, vous avez probablement un problème de pression. Sa prise en charge incombe-t-elle au propriétaire ou au locataire ? Euroassurance vous répond.

Écrit par
La Rédaction
Publié le
Femme au téléphone ayant des problèmes de pression d'eau dans son appartement
© stock.adobe.com.

Qui doit s’en occuper ?

En cas de fuite chez vous, il est probable que votre premier réflexe soit d’appeler immédiatement votre propriétaire pour que ce dernier vous envoie un plombier dans les plus brefs délais. De plus, il n’est pas rare de considérer que c’est à lui de régler la facture. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas.

Tout d’abord, il convient de localiser l’origine de la fuite. C’est elle qui va déterminer la personne devant mettre la main au porte-monnaie. Si elle provient d’un tuyau de l’immeuble ou du logement, c’est au propriétaire (ou parfois au syndic) de devoir régler la note. En revanche, si la fuite est due à un joint abîmé par votre négligence, c’est à vous d’effectuer les changements de pièces afin de remettre l’installation en état de fonctionner.

Bien assuré en cas de dégât des eaux

Si un dégât des eaux se déclare chez vous et que les réparations sont pour vous, vous pouvez souscrire une assurance habitation chez Euroassurance. Avec sa garantie Dégâts des eaux incluse dans tous ses contrats, c’est la certitude d’être couvert en cas de sinistre !

Travaux d’entretien à la charge du locataire

Vous ne le savez peut-être pas mais vous devez prendre en charge non seulement les petits entretiens mais aussi les menues réparations d’ordre courant. Vous êtes dans l'obligation d’entretenir votre logement ainsi que les équipements mentionnés dans votre bail. Par ailleurs, toutes les réparations locatives sont également de votre ressort.

Néanmoins, il existe des situations dans lesquelles le locataire est exempt de toute responsabilité : si les dégradations survenues proviennent de la vétusté, d’une malfaçon, ou encore d’un vice de construction.

Pour éviter toute mauvaise surprise, mieux vaut penser à bichonner votre plomberie (nettoyages ou vidanges) et éventuellement, à  remplacer les petites pièces comme les joints, les colliers, les tuyaux souples, les flotteurs, les pistons, etc.

Enfin, vous êtes tenu de maintenir votre chaudière en bon état, et ce chaque année. En cas de travaux conséquents, c’est au propriétaire d’intervenir !
 

Sources : pratique.com, blog.logic-immo.com