Quelles sont les allergies du printemps ? | Euroassurance Aller au contenu principal
Faire un devis
Être rappelé
Menu

Quelles sont les allergies du printemps ?

L’air se charge peu à peu, les diligentes abeilles se remettent au travail et les tenues se font plus légères, c'est le printemps. Mais pour les allergiques, le tableau s’accompagne souvent d’interminables crises d’éternuement. Décryptage des allergènes du printemps.

Écrit par
La Rédaction
Publié le
© Sementsova321 - stock.adobe.com

À la croisée de trois facteurs d’allergie

Le printemps venu, c’est l’heure de rouvrir nos fenêtres et de profiter du monde extérieur. Malheureusement, c’est aussi le moment où tous les facteurs d’allergies se rencontrent :

  • acariens, moisissures, poils de chat ou de chien, poussière… à l’intérieur du logis ;
  • divers pollens à l’extérieur (responsable des allergies saisonnières) ;
  • pollution atmosphérique (gaz d’échappement…), qui fragilise les muqueuses et nous rend plus sensibles aux allergènes.

N’hésitez pas à effectuer au plus vite un grand nettoyage de printemps pour assainir l’atmosphère de votre intérieur et limiter les risques de cumul des allergies.

Le chemin des allergènes

On connaît bien les symptômes de l’allergie saisonnière, également appelée rhume des foins : nez qui coule, démangeaisons, yeux qui piquent, éternuements, voire crise d’asthme et toux. Mais qu’elles en sont réellement les causes ?

Le pollen, bien sûr, et plus précisément les grains de pollen mâles qui se disséminent dans l’air pour assurer la reproduction des plantes anémophiles (les plantes entomophiles nécessitent l’intervention d’insectes). Ces grains se déposent ensuite sur les muqueuses respiratoires de l’homme, provoquant ainsi la réaction allergique.

Notez que tous les pollens ne constituent pas une menace : seuls ceux qui contiennent des protéines ou des glycoprotéines s’attaquent à l’immunité de l’homme.

À quoi êtes-vous réellement allergique ?

Difficile de le savoir sans effectuer un bilan allergique complet... Chez Euroassurance, l’assurance santé comprend une enveloppe de prévention, disponible en option dans le Pack Renfort, pour vous aider à financer cet examen.

Surveillez l’apparition des pollens !

Si l’hiver compte aussi son lot de pollens, c’est au printemps que la saison démarre officiellement. Pour prévenir au mieux les rhinites, voici un calendrier des allergies du printemps :

ArbresMarsAvrilMaiJuin
NoisetierX   
Bouleau XX 
Charme XX 
Châtaignier XX 
Cyprès XX 
Chêne XX 
Olivier  XX
PlataneXXX 
PeuplierXX  
Troène   X
Tilleul   X
Saule XX 
Frêne X  
GraminéesMarsAvrilMaiJuin
Dactyle XXX
Fétuque  XX
Ivraie   X
Phléole  XX
HerbacéesMarsAvrilMaiJuin
Colza XX 
PariétaireXXXX
Plantain XXX
PissenlitXXXX
Trèfle  XX

Comment se soigner ?

Pour soigner le rhume des foins ou pour prévenir une allergie, vous pouvez avoir recours à différents remèdes.

Les antihistaminiques

Souvent prescrits pour mettre fin à une crise, les antihistaminiques sont à prendre sur une longue durée (déterminée au préalable avec votre médecin). Ils permettent de réduire ou d’éliminer les effets de l’histamine, une substance chimique libérée par notre corps lors de réactions allergiques.

Dès les premières prises, le nez arrête de couler, les éternuements cessent et les yeux ne piquent plus.

Les plantes

Elles sont peut-être à l’origine de votre mal-être, mais cela ne les empêche pas d’être efficaces ! Les infusions de guimauve, d’hysope ou de marrube blanc permettent de dégager les voies respiratoires, tout comme les huiles essentielles d’eucalyptus et d’estragon (en diffusion ou appliquées sur un mouchoir à respirer fréquemment).

Pour soulager le nez qui coule, vous pouvez également opter pour une inhalation de camomille.

La désensibilisation

Cette technique consiste à administrer l’allergène responsable par petite dose, sur une très longue durée (3 à 5 ans), et à s’y accoutumer progressivement. Notez cependant qu’elle n’est efficace qu’à 80 %.

Maintenant que vous savez tout sur les allergies, il ne vous reste plus qu’à les anticiper. Ce ne sont pas quelques grains de pollens qui vont vous gâcher le printemps !

Sources : lesconseilsdupharmarcien.info, topsante.com, pollens.fr