Le coin de l'actu>Auto>Sur la route>Bien choisir sa voiture : essence, diesel, GPL, hybride ?

Bien choisir sa voiture : essence, diesel, GPL, hybride ?

Écrit par  Rédaction Mercredi 27 octobre 2010 08:00

Vous allez acheter votre première voiture, ou en changer. Quel carburant choisir ? Plusieurs éléments peuvent vous aider, comme son prix, mais aussi sa nuisance pour l’environnement. Passage en revue des choix qui s’offrent à vous avec Euro-Assurance, votre partenaire en assurance auto.

Essence ou diesel

Depuis des années, on entend que les voitures à essence sont moins chères que les voitures diesel. Mais à la pompe c’est l’inverse, car le plein de diesel est moins cher que le plein d’essence. Est-ce encore vrai ? En partie oui, bien que les écarts de prix entre l’essence et le diesel soient plus faibles qu’avant. Si vous comptez rouler beaucoup et sur de longues distances, le diesel reste plus avantageux. En revanche, pour rouler peu et en ville, une voiture à essence sera globalement moins coûteuse.

Autre idée reçue : le diesel pollue plus que l’essence. Ce n’est plus tout à fait vrai. Les filtres à particules qui équipent les moteurs diesel ont permis de réduire de 90 % les émissions de fumées noires que l’on constatait (et respirait) autrefois.

A noter : les moteurs à essence produisent moins de particules et moins d'oxyde d'azote que les diesels. Mais les moteurs diesel produisent moins de gaz carbonique, moins d'hydrocarbures imbrûlés et, surtout, moins de monoxyde de carbone que les moteurs à essence.

Choisir le GPL

Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) utilisé dans les voitures est un mélange de gaz butane et de gaz propane. Il est autorisé comme carburant depuis 1979. Moins taxé que l’essence, il est à peu près deux fois moins cher à la pompe. En revanche, la voiture consomme 30 % de carburant en plus que les véhicules à essence.

Un moteur au GPL est peu bruyant. Et il produit 25 % de moins de dioxyde de carbone, d’oxyde d’azote, de benzène et aucune particule. Autrement dit, ce type de voiture est presque aussi propre qu’une voiture électrique.

A noter : les véhicules GPL fonctionnent en mode gaz mais ils ont aussi un mode essence. C’est utile si l’on se retrouve dans une zone peu desservie en GPL.

Voiture électrique… possible

Les premières sont arrivées sur le marché. Elles ont l’avantage de ne pas polluer du tout et d’être très silencieuses. Pour parcourir 100 km, le coût en électricité est 7 fois moins élevé que le coût de l’essence. Cependant, pour le moment, elles ne peuvent vraiment servir que sur de petites distances, car leur autonomie est encore faible. Autre problème, les stations pour recharger la batterie sont peu nombreuses. Le poids et l’encombrement des batteries sont aussi des points négatifs.

Si vous comptez rouler en ville et que vous avez des possibilités de recharge, lancez-vous !

Voiture hybride : toujours chère

Avec une voiture hybride au démarrage et à faible vitesse, le moteur fonctionne à l’électricité. Puis sur la route, il passe automatiquement à l’essence. Enfin, à pleine vitesse, les deux moteurs fonctionnent ensemble. Les avantages sont indéniables : faible consommation, peu de bruit, peu de pollution. Ainsi, une berline hybride consomme 50 % de carburant en moins que son équivalent essence. Quant à la conduite, elle est agréable et silencieuse.

En revanche à l’achat, une voiture hybride est plus chère qu’une voiture à essence ou au diesel.

Notre conseil

Une « étiquette énergie » est affichée sur les voitures neuves dans tous les points de vente de l’Hexagone. Vous pouvez ainsi comparer la consommation et le degré de pollution émise par chaque voiture. En revanche, en terme d’assurance auto, ce n’est pas la carburation du moteur qui fixe le montant du contrat. Mais plutôt la puissance de la voiture, le fait qu’elle soit neuve ou d’occasion, sa fréquence d’utilisation, sa zone de circulatio, et les garanties supplémentaires dont vous aurez besoin.

Fiche produit : assurance auto
Devis et souscription en ligne : devis assurance auto

Articles associés :

© Reed Digital, Laurence de Percin, septembre 2010.

Votez -
0
 vote

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Les commentaire sont soumis à la validation avant d'être affichés sur le site.

Infos pratiques

Comprendre l'assurance, découvrir nos produits et les fonctionnalités de votre site.

Faire un devis

 
...