L’alliance du fond et de la forme

Dans « Don’t look back », la culpabilité est mise en scène à travers la vie d’une vieille femme qui remonte les décennies jusqu’à revenir au drame qui a bouleversé sa vie : le décès d’un enfant dans un accident de voiture causé par son inattention. Distraite par l’agitation sur la banquette arrière, elle se retourne en conduisant et provoque une collision. En plus d’être psychologiquement marquante, la vidéo se révèle remarquable techniquement : l’utilisation du traveling circulaire matérialise parfaitement le mouvement initial de la maman tout en évoquant l’impression d’enfermement dans laquelle elle évolue toute sa vie.

Il est étonnant de constater à quel point les messages de prévention routière parviennent systématiquement à attirer l’attention, quel que soit ce nombre de fois où on les a entendu. Autour du monde, les différentes agences et autorités en charge de ces problématiques parviennent toujours à trouver un angle ou un point de vue inédit. Du trash à l’émotionnel, les clips ou mini-films utilisent une gamme très large de sentiments destinée à faire réagir les conducteurs qui les regardent. Espérons que dans un futur proche, cette créativité trouvera un autre domaine où s’exprimer, faute de risques sur lesquels alerter l’opinion publique.

 

[i] http://www.autonet.ca/fr/2015/04/10/distraction-au-volant---9-statistiques-inquietantes

[ii] http://www.adweek.com/news/advertising-branding/ad-day-driver-looks-back-once-and-then-forever-beautifully-bleak-psa-165410

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Inscrivez-vous à la newsletter