La contre-expertise à la charge de l’assuré

Si le remboursement proposé est en deçà de ce que vous escomptiez, vous êtes tout à fait en droit d’engager une contre-expertise. Vous devrez alors remettre à votre expert toutes les informations qui lui permettront d’évaluer le sinistre : justificatifs, factures, photos, rapport de l’expert d’assurance, etc.

C’est sur cette base, qu’il rédigera son rapport.

Il faut savoir que le plus souvent l’expertise contradictoire est à la charge de l’assuré. Mais certaines assurances auto ou habitation peuvent prévoir une garantie Honoraires d’expert. Dans ce cas, c’est votre compagnie d’assurance qui règlera les frais d’expertise, à hauteur de ce qui est prévu dans le contrat.

Si d’aventure, les conclusions de votre expert sont les mêmes que celles proposées par celui de votre assureur, vous devrez accepter l’indemnisation. En revanche, en cas de désaccord, un troisième professionnel pourra intervenir. Ses honoraires seront alors partagés entre votre assureur et vous.

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Inscrivez-vous à la newsletter