Uber Pop et assurance auto

Le conducteur (et son véhicule) est d’abord couvert par sa propre assurance auto, qui l’indemnisera en cas d’accident selon les garanties choisies et les termes du contrat. Mais ce n’est pas tout. Uber précise sur son site qu’"en complément de l’assurance individuelle du conducteur et de son véhicule, chaque trajet Uber Pop est assuré par une assurance complémentaire souscrite par Uber qui couvre le passager et les tiers en cas de dommages corporels et matériels à hauteur de 3,5 millions d’euros."

En France, les passagers sont en outre automatiquement couverts pour leurs blessures par la loi Badinter.

Go-Jek à Jakarta

Le modèle se décline aussi à Jakarta, capitale de l’Indonésie pour le moins congestionnée. Mais avec Go-Jek, application créée par Nadiem Makarim, les clients ont affaire à des chauffeurs professionnels, comme un Uber classique. Petit plus : les conducteurs peuvent aussi effectuer pour vous des petites courses (nourriture, médicaments, etc.) et vous les livrer.

Le principe reste sinon le même : géolocalisation sur l’appli, traçabilité des chauffeurs, profils personnalisés et notations, paiement de la course par mobile, etc.

On se demande comment une application du même genre n’a pas encore vu le jour dans les villes françaises où les embouteillages sont monnaie courante, comme à Paris ou à Marseille. À l’heure du partage, ce type de service est pratiquement certain de fonctionner.

Reste à savoir si les récentes altercations entre taxi et Uber Pop ne risquent pas de refroidir un peu les éventuels entrepreneurs…

Sources : go-jek.com, caradisiac.com, scooterino.it, uber.com, francetvinfo.fr

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Inscrivez-vous à la newsletter