Les chercheurs possèdent déjà des informations sur leur typologie, mais pas sur le contexte qui les favorise. Or, bien souvent, de simples mesures préventives (tourner la poignée de la casserole côté mur, etc.) ou une réglementation plus stricte (un détecteur de fumée dans le logement, etc.) auraient suffi à éviter la catastrophe. Ils souhaitent aussi en savoir plus sur les conséquences économiques et sociales pour les victimes.

Comment participer ?

Vous vous sentez concerné, soit parce que vous avez envie de partager votre expérience, soit pour faire avancer le débat ? N’hésitez pas à rejoindre l’expérience ! Inscrivez-vous sur le site de l'observatoire MAVIE et répondez au questionnaire. Il porte sur la description de votre foyer et les habitudes de ceux qui y vivent.

L’enquête est ouverte à tous. Vous pouvez également répondre pour une personne âgée qui réside chez elle ou en établissement spécialisé et qui n’a pas accès à Internet.

Chaque trimestre, vous recevrez une alerte par mail pour que vous puissiez relayer les périls que vous avez subis dans les mois précédents. Quels sont-ils ? Comment et où surviennent-ils ? Et surtout, quels sont les facteurs associés à leur survenue et leur gravité ? Par exemple, l’absence d’un adulte responsable, la fatigue du bricoleur, le manque de précaution lors d’un changement d’ampoule, etc.

À terme, l’objectif est d’identifier ces risques afin de mieux cibler les campagnes de prévention et les programmes d’intervention et donc, prévenir le drame.

Alors, n’hésitez plus, quelques clics peuvent sauver des vies !

 

Sources : observatoire-mavie.com , sante.lefigaro.fr

© Euro-Assurance – novembre 2014

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Articles les plus récents