La société chinoise Baidu a mis au point une technologie similaire pour des baguettes. Grâce aux mini-capteurs intégrés à l’intérieur, elles sont capables d’analyser la qualité de la nourriture, en mesurant notamment le taux de PH, la fraîcheur, la teneur en calories, etc. Elles calculent également le nombre de bouchées avalées. Dans un pays où les scandales alimentaires sont légion, nul doute que ces couverts devraient trouver facilement preneurs…

Tout comme pour le concept de la fourchette électronique, ces baguettes connectées, qui sont encore à l’état de prototype, seront reliées à une application qui compilera toutes les informations transmises.

N’hésitez pas à visionner la vidéo (en anglais) :

Qu’ils soient sous forme de fourchettes ou de baguettes, ces ustensiles vous incitent à prendre le temps de vous nourrir. Car rappelons-le, manger trop rapidement augmente les risques d’obésité

Les bracelets connectés

À moins d’avoir passé une partie du mois de septembre sans télévision, ni radio, ni smartphone, vous n’avez pas pu passer à côté de la Keynote d’Apple et notamment de la présentation de son iWatch. Bardée de capteurs, la montre peut contrôler le sommeil, l’évolution du taux de glycémie, le rythme cardiaque, la pression sanguine, ou encore le nombre de pas et les calories brûlées. Les informations récoltées sont ensuite stockées dans la base de données Healthkit (sorte de carnet de santé électronique), lancé en juin.

Présentation de l’iWatch (en anglais) :

Il ne s’agit pas à proprement parlé d’une révolution puisque le concurrent direct d’Apple, le Coréen Samsung avait déjà investi le marché de la montre connectée notamment avec son modèle Gear Fit. Combiné à l’application S Health de votre smartphone, l’accessoire permet entre autres choses de mesurer le nombre de calories absorbées par l’organisme, de calculer le nombre de pas effectués chaque jour (grâce au podomètre intégré). La montre analyse également la fréquence cardiaque pendant les exercices.

Découvrez les fonctionnalités de la Gear Fit sur cette vidéo (à partir de 5’49 environ) :

Les laboratoires Mercurochrome se sont également penchés sur le sujet avec deux produits de santé connectée : le Coach Forme et Sommeil ainsi que le Coach Stress. Le premier se présente sous la forme d’un bracelet relié à une application smartphone. Il permet d’assurer un suivi continu des activités physiques et de la qualité du sommeil la nuit.

L’autre objet est en réalité un capteur à placer sur le lobe de l’oreille. Ce dernier mesure la variabilité du rythme cardiaque. En fonction des résultats, le Coach Stress va proposer différents exercices de respiration destinés à relâcher la tension et retrouver un rythme cardiaque optimal.

Ces deux produits seront commercialisés dès novembre prochain dans les grandes surfaces.

Les données médicales personnelles sont-elles bien protégées

Avec ces différents objets connectés - sans oublier les différentes applications mobiles - il va être de plus en plus facile de prendre soin de sa santé. Mais est-on vraiment sûr que toutes les données personnelles seront bien conservées ? Ne risquent-elles pas d’être revendues à des entreprises ? On est en droit de se poser la question alors que l’agence américaine Bloomberg a révélé récemment qu’Apple avait contacté deux grandes compagnies privées d’assurance santé aux États-Unis. Le but ? Savoir de quelle manière les contrats de mutuelle pourraient exploiter les différentes données médicales récoltées par les appareils de la marque à la pomme. Un peu inquiétant, non ?

Sources : rtl.fr, slowcontrol.com, lesechos.fr, objectifnews.com

© Euro-Assurance – septembre 2014

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Inscrivez-vous à la newsletter