Elle se fait un sang d’encre

Une jeune italienne a développé des symptômes inhabituels. En cas de stress, elle se met à transpirer du sang au niveau de son visage et de ses mains. Cela fait maintenant 3 ans qu’elle réagit de la sorte. Actuellement hospitalisée, les meilleurs spécialistes restent dubitatifs devant un tel cas clinique. Michelle Sholzberg, codirectrice du programme Hemophilia Comprehensive Care de l’hôpital Saint Michael de Toronto, s'est confiée à CBS News. "Je n’ai jamais vu un cas comme celui-ci", affirme-t-elle. "Et je peux dire que j’ai pu observer la plus grande partie des pires affections du sang, mais je n’avais jamais vu de sang suer de la peau." Traitée avec un bêta-bloquant, la jeune fille n’est pas encore guérie. Espérons que les médecins trouveront une solution rapidement.

L’alcool délie les langues

Oubliez les sites d’apprentissage et de formation en langues étrangères. Selon une récente étude du journal britannique Journal of Psychopharmacology, l’alcool permettrait d’améliorer son niveau de pratique d’une langue étrangère. L’étude, menée conjointement par des Anglais et des Hollandais, portait sur un panel de cinquante personnes dont l’allemand était la langue natale et qui étudiait à Maastricht, aux Pays-Bas.

La première moitié d’entre eux ont bu un verre d’eau puis conversé chacun leur tour avec un néerlandophone pendant deux minutes. La seconde moitié a réalisé le même exercice mais a consommé une pinte d’alcool en lieu et place de l’eau.

Résultat, les buveurs d’alcool ont été mieux notés par leurs interlocuteurs. Attention : on rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À ce titre, les instigateurs de l’étude ont également rappelé qu’une trop forte consommation d’alcool aurait entraîné l’effet inverse.

La langue pour stimuler

Ils sont 2 300 patients, dont 300 rien qu’en France, à participer à une étude majeure qui porte sur le sommeil. L’étude, initiée par Inspire II, porte sur les effets positifs que peuvent avoir les stimuli appliqués à la langue pendant le sommeil, dans le but de lutter contre les apnées graves - qui causent des troubles cardiaques. Pour participer à cette expérience mondiale, les volontaires ont dû accepter de se faire implanter une prothèse dans la langue, au moyen d’une petite intervention chirurgicale.

L’efficacité de cette prothèse est estimée à 80 % avec un sommeil retrouvé et des nuits calmes. Deux contraintes cependant : il faut penser à éteindre le dispositif au réveil avec la télécommande fournie et accepter de débourser 17 000 euros dans cette technologie. Pas sûr que votre assurance santé prenne en charge ce genre d’opération.

Sources : foozine.fr, sciencesetavenir.fr, 20minutes.fr, lefigaro.fr

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Articles similaires
Les insolites santé de septembre 2017
Les insolites santé de septembre 2017
Les insolites santé d'août 2017
Les insolites santé d'août 2017
Les insolites santé de juillet 2017
Les insolites santé de juillet 2017
Inscrivez-vous à la newsletter