L’idiot du mois

Alors, on ne peut pas dire que ce jeune garçon a inventé la poudre… L’histoire se déroule dans la région de Grenoble. L’ado est au guidon de son scooter et "passe à vive allure devant une voiture de police", selon le Dauphiné Libéré, le journal local. Ce n’est déjà pas très malin, mais le pilote en herbe va aller encore plus loin puisqu’il décide de faire un pied de nez aux forces de l’ordre en repassant devant elles en… wheeling (le fait de rouler sur la roue arrière, pour les non-initiés).

Seulement n’est pas cascadeur qui veut. Ne maîtrisant sans doute pas suffisamment la figure et alourdi par son passager derrière lui, le jeune homme s’est pris une belle gamelle juste aux pieds des policiers. Heureusement, les adolescents s’en sont sortis sans blessure (le ridicule ne tue pas) et une fois debout, ils ont vite pris la poudre d’escampette. Sans manquer de laisser sur place la bécane endommagée, laquelle s’est au final révélée être volée. Vu l’état dans lequel le propriétaire va récupérer son deux-roues, on espère qu’il a une bonne assurance scooter !

Nos amis les bêtes, épisode 2

Après le chien, c’est un autre animal que des conducteurs ont pu croiser, mais cette fois sur une route de Russie. La scène a été filmée par la passagère d’une automobile. On y voit un ours au guidon d’une Ducati Scrambler. Rien que ça. Le plantigrade est un fin connaisseur apparemment, mais il est un peu mal léché, vu son geste déplacé lorsque la voiture le dépasse… On vous laisse apprécier.

Les petits malins du mois

Vous n’êtes pas sans savoir que les plaques d’immatriculation, sous peine d’amende, doivent être parfaitement lisibles. Pourtant, même si nul n’est censé ignoré la loi, cela n’a pas empêché deux motards de placer leurs plaques… à l’horizontale pour éviter d’être identifiés. Ce sont les gendarmes motocyclistes du peloton motorisé d’Angers qui se sont aperçus de la supercherie tandis qu’ils suivaient les deux conducteurs. C’est en s’approchant qu’ils se sont rendu compte que leurs "plaques étaient illisibles, voire absentes", relate Le Courrier de L’Ouest. Du coup, les petits malins encourent une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros, une perte de six points et une suspension de leur permis de conduire… On ne plaisante pas avec la législation.

Le miraculé du mois

Ce motard a eu certainement la peur de sa vie. La scène, filmée par le pilote lui-même, se passe en Belgique. Alors qu’il circule sur une route très fréquentée, Christophe Pirotte manque d’un cheveu de se faire percuter par une voiture de police, qui, souhaitant couper un virage, s’est retrouvée à contresens. Une fois remis de ses émotions, le motard publie la vidéo sur sa page Facebook, obligeant ainsi le chef de la police locale à présenter ses excuses. C’est la moindre des choses.


Sources : moto-net.com, Le Courrier de l’Ouest, lesoir.be

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Inscrivez-vous à la newsletter