Qui vole un œuf…

Dans la Haute-Loire, une septuagénaire a eu la désagréable surprise de découvrir un individu dans sa cuisine… en train de cuisiner des œufs au plat. Comme si de rien n’était. La scène s’est déroulée tôt le matin. L’habitante a pris son courage à deux mains, et a mis en fuite l’individu, qui ''se serait introduit dans la maison en forçant la porte du garage''.

En plus des œufs, le voleur est reparti avec une dizaine d’euros trouvés dans la demeure. La police a promis de retrouver l’individu « pour lui présenter l’addition ». Même si le préjudice est léger, on espère que le logement était assuré contre le vol !

Une œuvre majeure dans un carton

En 2013, des commissaires-priseurs ont découvert un plâtre lors d’un inventaire dans une maison de retraite du Pays Basque. Le matériau en question n’a, à l’époque, pas été expertisé. Trois ans plus tard, ils recherchent activement ce plâtre : il s’agit en réalité d’une œuvre de Rodin. Rien que ça. Pour être précis, il s’agit de la sculpture « Je suis belle », inspirée du poème de Charles Baudelaire. Elle a été retrouvée au fond d’un carton, dans un garde-meuble à Biarritz, après le décès de la propriétaire, qui le tenait de sa grand-tante. La sculpture de Rodin a été classé Trésor national par le ministère de la Culture.

1,2 million de facture d’eau

À Sevran, en Seine-Saint-Denis, un couple habitant un trois-pièces HLM a reçu une facture pour le moins salée : 1,2 million d’euros pour le compteur d’eau. « Quand j’ai reçu ça, j’ai appelé la Logirep (qui est le bailleur social) pour demander si le monsieur qui a envoyé ça n’était pas un peu fêlé », témoigne le couple au journal le Parisien.

Qu’est-ce qui justifie une telle somme pour de l’eau ? Une fuite ? Non, le compteur s’est tout simplement mis à tourner à l’envers : au lieu d’avancer et d’afficher 7 mètres cube d’eau, il a affiché 9 993 mètres cube. Bien évidemment, les locataires ne devront pas payer cette somme et d’autres plaintes de ce genre ont été déposées contre la Logirep, qui n’a pas renouvelé ses compteurs.

Elle appelle les gendarmes pour s’occuper

Le 17 mars dernier, les gendarmes de l’Oise ont dû croire à un canular au moment de prendre un appel. Au bout du fil : une petite fille de 4 ans. Était-elle en danger ? Non, pas vraiment. Elle a contacté la police car elle s’ennuyait toute seule... L’agent au bout du fil, interloqué, l’occupe pendant 45 minutes. Le temps qu’un autre gendarme effectue les recherches pour contacter la mère de la petite fille. Une fois jointe, la maman indiquera qu’elle était juste partie faire quelques courses. Rien de grave donc.

Si ses parents ont eu la bonne idée de lui apprendre les numéros d’urgence, ils auraient pu avoir l’intelligence de ne pas laisser leur fille seule à la maison. Pour la petite histoire, l’enfant a même voulu offrir son doudou au gendarme qui lui a tenu compagnie à l’autre bout du fil.

Sources : lepoint.fr, foozine.com, ouest-france.fr, dna.fr

NB : Article à valeur informative non contractuelle. Pour une lecture détaillée de vos garanties, veuillez-vous reporter à votre contrat ou vos conditions générales et particulières

Articles similaires

les_insolites_habitation_de_fevrier_2017

Les insolites habitation de février 2017

les insolites habitation de janvier 2017

Les insolites habitation de janvier 2017

Les insolites habitation de décembre 2016

Les insolites habitation de décembre ...

Inscrivez-vous à la newsletter

Réagir à cet article

 

Nos assurés nous recommandent.

87% de nos assurés sont satisfaits
du service et des tarifs proposés par Euro-Assurance